MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 81 No.81

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 1208

Updated: 2017-11-30 00:04


Torpeur de certains soirs à la fin de l'été!

Le ciel br?le, il est en fièvre, rouge et livide!

Il est mélancolique et plein d'anxiété

Comme, après la musique, un jardin qui se vide.

L'aspect en change à tout instant - telle la mer;

Mais le ciel est solide; on dirait une chair

Que tourmente à cette heure une pensée impure,

Délire de malade et cauchemar du soir.

L'astre, comme une plaie, au bas du ciel, suppure…

Qu'est-ce qui va venir et qu'est-ce qu'on va voir?

Le ciel de plus en plus est tragique; il bouscule

Les nuages, comme un fiévreux ses oreillers;

Couchant

s de l'équinoxe et de la canicule!

Ici, des lacs de fiel; là, des rayons caillés

Comme du sang; plus loin, des fleurs empoisonnées,

Un moutonnement, blanc vert, de brebis mort-nées;

Ah! les tragiques soirs! Ciel pestilentiel

Qui, plein d'angoisse, a l'air d'un Jardin des Olives,

Ou, plein de fièvre, a l'air de vendanges lascives;

Ciel d'amour, ciel de mort, ? trop vénéneux ciel,

Vénéneux comme le maquillage des pitres…

Trouble de ces soirs lourds emplis d'exhalaisons

Où l'on se signe, au fond des peureuses maisons,

Devant un éclair brusque et qui soufre les vitres!

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares