MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 74 No.74

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 1735

Updated: 2017-11-30 00:04


Le couchant triomphal est une fin de règne…

Des cuivres de victoire énamourent le soir;

Des drapeaux sont hissés; un sang nombreux imprègne

Le fond du ciel qui s'en rougit comme un pressoir;

Et l'on croit voir s'enfuir une armée ennemie.

Maintenant c'est la paix de la lutte finie;

L'orgueil, - et l'on entend le bruit lourd de sa clé; -

C'est l'accomplissement, le butin étalé,

L'or du soleil, les nuages comme des porches

D'où l'on voit des palais d'azur s'approfondir;

Et le ruissellement de joyaux, et les torches

Dont les gestes de feu conduisent au nadir…

Couchant sublime! Architectures inou?es!

Premiers astres qui font le ciel fleurdelysé!

Et là-bas, toutes ces chevelures rouies

Comme un lin fin dans un étang cristallisé,

Moisson des longs cheveux fauchés des Ophélies!

Charme de l'équivoque et des anomali

es!

Vertigineux palais que des nuages font,

Auxquels à chaque instant quelque chose s'annexe;

Nuée, en forme de montagne, qui se fond;

Petite brume rose offerte comme un sexe;

Vapeurs se contractant en bêtes de blason

Qui sont soudain des léopards ouvrant leurs gueules

Ou des licornes dans le soir piaffant seules;

Puis voici d'autres jeux occupant l'horizon:

Les nuages sont purs comme des mousselines;

On voit des communiantes dans des berlines

Qui jettent par les portières des nénuphars;

Tout est blanc dans le ciel qui croit que c'est dimanche!

Or tout ce luxe du couchant, ce sang, ces fards,

Ces grottes, ces palais de féerie or et blanche,

Cette mer bleue où dort la coupe de Thulé,

Cette splendeur que plus personne ne dénie

Et qui semble un triomphe récapitulé,

C'est l'image de la vieillesse du Génie!

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares