MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 64 No.64

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 1295

Updated: 2017-11-30 00:04


Mon ame dans les yeux languissamment dérive,

Les yeux vastes et frais, comme emplis d'une eau vive;

Mon ame y vogue à cause aussi d'un certain bleu

Qui dans les yeux, ainsi que dans l'eau, semble vivre,

Le bleu du ciel au fil des yeux qui flotte un peu…

Et mon ame entra?née en eux se pla?t à suivre

Ces petits golfes clairs dans les roseaux des cils,

Ces bords des yeux pareils à des anses de joie

Où mon ame en partance, un moment, s'atermoie

Avant d'appareiller pour de lointains exils.

Bords des yeux, bords de l'eau! transparence bleuie!

Multiplication fragile des reflets!

Cristal prêt à mourir, vent, si t

u l'éraflais!

Fra?cheur où la clarté de la lune est rouie;

Silence plein de nacre et plein d'herbes semblant

Une flore inconnue et soudain révélée

D'un climat autre où la verdure est niellée.

Ah! ces bords frais des yeux où dort un sable blanc,

Mon ame, triste du départ, y temporise,

Prétextant la marée ou l'absence de brise,

Et s'y dorlote encore une minute à voir

Tant de reflets parmi ces bords de nonchaloir,

Puis démarre vers la haute mer des prunelles…

Mais quel monde nouveau, quels p?les sont en elles,

Et qu'est-ce qu'on rencontre au bout des yeux quand on

S'enfonce par delà leur ligne d'horizon?

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares