MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 62 No.62

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 784

Updated: 2017-11-30 00:04


En l'eau tiède des yeux tranquilles combien j'ai

Souvent, le soir, plongé mon visage et nagé

Dans leur silence, vers une rive inconnue!

Mon ame s'y sentait toute légère et nue

Et délivrée enfin des pesanteurs du corps.

Autour d'elle, pas même un cercle de ces moires

Qui dans l'eau, pour un souffle, un éveil de nageoires,

S'élargissent comme les sons mourants des cors.

Nul trouble dans les yeux à cause de mon ame,

Tant elle nage doux, tant elle insiste peu,

Et soudain se libère en leur infini bleu,

Devenue une brise, un parfum, une flamme,

Une fleur, tout au plus un vierge nénuphar

Que, sans savoir son age ou s'il pèse, l'eau porte…

Ainsi mon ame, en l'eau des yeux noyant son fard,

Toute fra?che, croit qu'elle a fini d'être morte!

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares