MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 54 No.54

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 1077

Updated: 2017-11-30 00:04


Pourquoi les yeux, étant limpides, mentent-ils?

Comment la vérité, dans leur indifférence,

Meurt-elle en diluant ses frissons volatils?

Nul n'en a vu le fond malgré leur transparence

Et ce n'est que cristal fluide, à l'infini,

Qui toujours se tient coi, l'air sincère et candide.

Aucune passion, aucun crime ne ride

Ce pouvoir dangereux d'être un étang uni.

Ah! savoir!… s'y peut-on fier, sources de joie,

Quand ils ont l'air d'un peu promettre de l'amour,

Ou ne sont-ils qu'un clair mirage où l'on se noie?

Ah! savoir!… démêler l'ombre d'avec le jour,

Et conna?tre à la fin ce qu'ils peuvent enclore

Derrière leur surface et derrière leur flore,

Sous leurs nénuphars blancs - frileuse puberté -

Plus loin, dans le recul de leur ambigu?té.

En vain veut-on trier le réel du mensonge;

Les yeux, nus comme l'eau, resteront clairs aussi,

Bien que l'ame souvent où, pour savoir, on plonge

Soit une vase au fond de leur azur transi;

Mystère de cette eau des yeux toujours placide

En qui l'ame dépose et si peu s'élucide.

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares