MoboReader> Literature > Les vies encloses

   Chapter 25 No.25

Les vies encloses By Georges Rodenbach Characters: 768

Updated: 2017-11-30 00:04


Lorsque le soir descend, l'ame se pacifie,

Comme arrivée enfin dans une calme plaine;

L'ame, durant le jour, allait broutant la vie;

Herbe amère, buissons où se prenait sa laine;

Mille soins: cette laine incessamment salie

Qui l'entourait comme un écheveau de fumées;

Et toujours s'abreuver aux eaux accoutumées;

Et toujours obéir au berger qui rallie.

Mais vo

ici, dans le soir, que l'ame enfin s'isole,

Qu'elle se sent, hors du troupeau, sur un pré vide

Où sa seule ombre, au ras de l'herbe, s'étiole;

me comme arrêtée au bord d'une eau placide,

Qui s'atteste à soi-même, avec soi se confronte,

Et, sous le ciel plein de lumière atrophiée,

S'aper?oit nue enfin, toute simplifiée,

me qui doit subir le soir comme une tonte!

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares