MoboReader > Literature > Les douze nouvelles nouvelles

   Chapter 46 No.46

Les douze nouvelles nouvelles By Arsene Houssaye Characters: 2566

Updated: 2017-11-30 00:03


Ah! par exemple, le second jour, il ne se laissa plus prendre. Déjà, à la première rencontre, il avait presque reconnu sa femme à certaines manières de la princesse. Mais quelle idée aurait eue Mme de Chavannes de jouer ce jeu? D'ailleurs, la princesse lui paraissait plus grande et plus désinvolte. Ce jour-là, il ne douta plus de la comédie, ce qui l'amusa beaucoup. Et comme il voulait amuser sa femme, il tenta de brusquer l'aventure; mais Mme de Chavannes fut encore imprenable. Et pour se défendre mieux, elle lui parla de sa femme. Ici, le mari joua bien son jeu.

-Ah! que me dites-vous là, princesse? Pourquoi me rappeler si mal à propos une femme que j'adore? Vous seule pouvez un instant me la faire oublier.

La fausse princesse devint plus caressante.

-Il est passé, dit-elle, le temps des amours éternelles. Quand on se marie, on marie deux fortunes et non deux coeurs.

-Vous vous trompez, princesse: je me suis marié corps et ame.

Mme de Chavannes était ravie: un peu plus elle se jetait dans les bras de son mari; mais elle voulait jouer son r?le jusqu'au bout.

-J'en suis faché, monsieur, vous m'avez pris le coeur, et je n'aurai pas la grandeur d'ame de vous renvoyer à votre femme. N'a-t-elle pas eu déjà quatre ou cinq lunes de miel?

Sur ce mot

, elle embrassa voluptueusement M. de Chavannes sans pourtant lever son triple voile.

-A demain! lui dit-elle.

Maurice trouvait un vif plaisir à continuer cette aventure. N'était-ce pas étudier sa femme de plus près? était-il sans inquiétude pour l'avenir avec une si parfaite comédienne, qui avait pu déguiser sa voix, son esprit, ses attitudes?

Il rencontra son ami du Club qui lui parla de l'aventure:

-Eh bien! es-tu heureux?

-Je crois bien! Tu as manqué là une rude bonne fortune.

-Voyons, dis-moi le nom de la dame?

-Je ne te le dirai jamais.

-Ce Maurice! profond comme la mer et muet comme la tombe!

Nous voici au troisième rendez-vous.

La voiture avait suivi le même chemin que la veille; mais une fois au bout du lac, les chevaux s'étaient égarés dans les chemins perdus de la cascade. On s'en revint par l'allée des Acacias; l'amoureuse appuyait doucement sa tête sur l'épaule de Maurice; elle lui avait permis de l'embrasser sous son triple voile. Et quels savoureux embrassements!

-A minuit, lui dit-elle doucement, vous me verrez chez la duchesse de C...; si vous m'aimez, vous me reconna?trez sans m'avoir vue, et vous me reconduirez chez moi. Ce sera le dernier mot.

-Le mot de la fin, dit Maurice en pressant Blanche sur son coeur.

(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares