MoboReader > Literature > Les douze nouvelles nouvelles

   Chapter 38 No.38

Les douze nouvelles nouvelles By Arsene Houssaye Characters: 3111

Updated: 2017-11-30 00:03


Le lendemain, on chassa dans le parc, pas plus loin, par égard pour les petits pieds de Daniella. Elle tua sans sourciller trois faisans et un cygne qui n'étaient pas de la fête.

-Voilà, dit le colonel, la femme de mes rêves: la femme qui fait le coup de feu.

Le soir venu, il fallut que l'ami retournat à Paris.

-Pourquoi ne restez-vous pas avec nous? dit Daniella, comme si elle e?t été chez elle.

-Parce que, si je ne retournais pas ce soir, ma femme serait ici demain matin.

-Eh bien! adieu, dit Daniella; offrez-lui un de mes lièvres et un de mes faisans.

Le colonel paraissait inquiet.

-Voilà qui est bien, dit-il; mais, s'il faut qu'il retourne à Paris, il faut aussi que je retourne à mon régiment.

-Ne le croyez pas, dit l'ami, qui voulait être hospitalier, même quand il n'était pas là; un colonel se donne à lui-même des congés.

-Enfin, dit M. Dieu, nous en parlerons demain.

Les voilà donc, lui et elle, tout seuls au chateau. C'était par un de ces soirs de septembre qui présagent l'hiver. La pluie tombait fine d'un ciel gris; aussi, en attendant le d?ner, on alla s'asseoir devant la grande cheminée de la salle à manger.

-Oh! qu'on est bien ici, dit Daniella!

M. Dieu était pensif.

-A quoi pensez-vous, mon colonel?

-Je pense que je voudrais avoir dans mon régiment un joli petit chasseur comme vous.

-Oui, engagez-moi dans votre régiment; là, je n'aurai plus peur de'mbn mari.

Il semblait que le souvenir de son mari la gla?at, car elle se rapprocha du feu.

-Non, lui dit M. Dieu, ouvrant

ses bras; faites comme dans le compartiment: nichez-vous là.

Sans bégueulerie, le plus naturellement du monde, elle vint s'asseoir sur les genoux du colonel et se pelotonna dans toutes les effusions du flirtage.

Le feu flambait dans les coeurs comme dans l'atre. Le colonel et Daniella auraient voulu rester ainsi tout un siècle.

Ils ne se disaient rien, tant ils se parlaient des yeux. Le colonel finit par reprendre la parole.

-Et quand on pense, dit-il, que vous allez retourner à votre cousin ou à votre mari?

-Non, I love you! répondit-elle, en embrassant M. Dieu.

-Voyons, soyez franche: je sais que ce matin vous avez envoyé une dépêche à votre cousin, qui vous a suivie jusqu'à Bruxelles.

-Oui, je lui disais de venir me prendre à Soissons; mais ce matin je n'avais pas encore chassé avec vous.

Le colonel regarda doucement Daniella.

-Tais-toi, petite enge?leuse: Tu me ferais croire que je t'aime.

-Je ne sais pas si vous m'aimez, mais moi je vous aime.

M. Dieu soupira.

-Allons donc, vous m'aimeriez avec mes douze blessures-mes quarante années, bien écrites sur a figure,-et les années de campagne comptent double.

Daniella s'était détachée du colonel et renouait ses beaux, cheveux en rébellion.

-Allons, dit-il, voilà que l'oiseau s'est en volé.

Il flottait entre sa raison et son rêve.

-Dites-moi, Daniella, savez-vous jouer aux cartes?

-Non, contez-moi plut?t une histoire.

-Je n'en sais pas.

-Contez-moi la v?tre.

Le valet de chambre dit alors tout haut:

?Madame est servie!?

(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares