MoboReader> Literature > La chasse aux lions

   Chapter 12 AU DOIGT MOUILLé

La chasse aux lions By Alfred Assollant Characters: 2496

Updated: 2017-12-04 00:03


Et maintenant voulez-vous savoir comment finit la bataille entre les lions et la 3e du 4e du 7e léger?

Comme si le grand Napoléon lui-même avait réglé tous les détails. Nous voyant avancer à rangs serrés, avec le clairon Paindavoine, qui chantait dans son instrument:

As-tu vu

La casquette,

La casquette,

As-tu vu

La casquette au pèr' Bugeaud?

Les lions s'arrêtèrent pour causer entre eux, et même ils eurent envie de se sauver; mais, comme ils nous tournaient le dos, ils virent de l'autre c?té le lieutenant Caron, qui s'avan?ait avec les camarades. à gauche, ils avaient un précipice de quatre cents pieds de profondeur; à droite, un mur de cent pieds de haut, taillé à pic dans la montagne. Alors, comme des braves, ne pouvant pas s'échapper, ne voulant pas se rendre, ils se jetèrent sur nous. On les re?ut avec des balles d'abord et ensuite à la pointe des ba?onnettes.

Ils furent tous tués, par l'industrie du capitaine Chambard, qui avait su les envelopper dans son mouvement tournant.

Il en devint chef de bataillon et commandant du bureau arabe de B... ?a lui était bien d?, car, outre qu'il avait débarrassé le pays d'un vilain gibier, il avait fait, par la même occasion, amitié avec les Ouled-ben-Isma?l, qui

se réconcilièrent avec les Beni-Okbah et avec nous, aimant mieux, comme ils disaient, payer l'imp?t aux Roumis qu'aux bêtes féroces.

Quant à Pitou, qui avait tué le lion, il lui fit donner un bon fusil à deux coups, que les Ouled-ben-Isma?l payèrent de leur poche, ?a va sans dire, et encore trop heureux d'être débarrassés à ce prix de leur ennemi.

Pitou ne voulait pas. Il disait:

?C'est Dumanet qui a tiré le premier; c'est lui qui l'a blessé.?

Je répondis:

?Oui, mais c'est toi qui l'as tué.?

Le capitaine Chambard cria:

?Est-ce que ?a va durer longtemps, mille bombardes? Tirez au doigt mouillé à qui l'aura.?

Le sort tomba sur Pitou.

Six semaines après, nous re??mes tous deux notre congé et nous rev?nmes en France.

FIN

TABLE DES MATIèRES

I.-à la cantine.

II.-Ibrahim.

III.-Le capitaine Chambard.

IV.-La permission.

V.-Hardi projet.

VI.-Pitou et Dumanet délibèrent.

VII.-La lionne.

VIII.-Ali, ravisseur d'enfants.

IX.-Un coup d'épervier.

X.-Il n'était que temps!

XI.-Un mouvement tournant.

XII.-Au doigt mouillé.

__________________________________________________________________

SOCIéTé ANONYME D'IMPRIMERIE DE VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE

Jules BARDOUX. Directeur.

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares