MoboReader> Literature > La chasse aux lions

   Chapter 5 HARDI PROJET

La chasse aux lions By Alfred Assollant Characters: 3857

Updated: 2017-12-04 00:03


Quand nous f?mes seuls, à trois cents pas de là sur la promenade, je dis à Pitou:

?Eh bien, c'est une fameuse idée que tu as eue là, de consulter le capitaine Chambard!?

Pitou me regarda tranquillement et répondit:

?Après??

Vous savez, je ne pouvais pas résister au regard de Pitou. Il avait l'air si doux, si bon, si s?r de lui et de moi, que je ne pouvais pas me facher avec lui ni lui donner jamais tort. Qu'est-ce que vous voulez? Il n'y a jamais eu deux Pitou, comme il n'y aura jamais qu'un Dumanet,-du moins je m'en flatte.

Cette fois, cependant, je lui dis:

?Pitou, je ne veux pas aller à la chasse au lion avec le capitaine Chambard.

-Ni moi, répondit Pitou.

-Il amènerait trois ou quatre officiers avec de belles carabines, et beaucoup d'Arabes pour rabattre le gibier. Le lion, qui est plus malin qu'on ne le croit, irait à cinquante lieues d'ici, et nous ne le reverrions plus jamais.

-Possible! dit Pitou en roulant sa cigarette.

-Et si, par hasard, il nous attendait et qu'on le tuat, comme on aurait tiré tous ensemble, on dirait que le capitaine Chambard, qui est un malin et qui a une belle carabine à deux coups, et ses amis, qui sont bien armés comme lui, ont abattu le lion, et nous, je veux dire toi Pitou et moi Dumanet, nous passerions pour rien.

-Probable, Dumanet!

-Est-ce que ?a peut convenir au fils de la mère Pitou?

-Jamais de la vie, Dumanet!

-Est-ce que ?a ferait plaisir au père Dumanet qu'on vint lui dire que son fils s'est mis en troupe avec cinquante mille autres pour attaquer un brave dans les bois, et qu'il ne l'a même pas tué, mais regardé tuer par le capitaine Chambard??

Pitou répliqua:

?Non, ?a ne lui ferait pas plaisir, au père Dumanet, pas plus de plaisir que s'il était assis toute la journée sur un cent d'épingles, la pointe en l'air.

-Tu vois donc bien, Pitou, qu'il faut partir sans attendre les officiers!

-Pour s?r!

-

Eh bien, partons.?

Et alors nous allames chercher Ibrahim.

L'Arabe n'était pas loin. Il finissait de déjeuner d'une soupe que les soldats du 7e léger lui avaient donnée cinq minutes auparavant et s'essuyait la bouche avec la manche de son burnous graisseux et troué.

Quand il nous vit, il se prosterna le visage contre terre en invoquant Allah et criant de toutes ses forces:

?Louange à Dieu, ma?tre de l'univers! Les infidèles Roumis font de bonne soupe!

-Et, ajouta Pitou, ils n'ont pas peur de la partager avec les fidèles de la tribu des Ouled-Isma?l, qui sont d'abominables gredins de père en fils. Es-tu prêt à partir, Ibrahim??

Il était prêt. Quant à nous, nos fusils étaient nettoyés et chargés avec soin, et Pitou, qui pensait à tout, acheta six livres de pain qu'il partagea comme un frère en trois portions égales, et dont il offrit la seconde à Ibrahim. La première, ?a va sans dire, était pour moi.

Alors je dis:

?Partons, maintenant. Mais toi, Ibrahim, connais-tu bien la route?

-Si je la connais! répondit l'Arabe. J'y suis retourné ce matin, et j'ai retrouvé les traces de mon pauvre Ali et celles du lion.

-Ah! ah! dit Pitou. Tu me feras voir ?a.?

Mais nous n'allames pas bien loin. A une demi-lieue, dans la vallée, presque au même endroit où nous nous étions rencontrés la veille, Ibrahim s'arrêta tout à coup et s'écria:

?Le voilà! le voilà!?

A ce cri, Pitou arma son fusil. J'armai pareillement le mien, et nous regardames devant nous.

Pitou était calme comme à la parade. Moi, j'étais... comment faut-il dire? j'étais content, si vous voulez, puisque j'étais venu là pour rencontrer le lion et que j'allais le rencontrer. Cependant je pensais aussi qu'il y a des moments dans la vie qui sont plus agréables les uns que les autres; et si le capitaine Chambard avait été là avec tous ses amis, eh bien, j'aurais partagé volontiers avec lui le plaisir de tuer le lion.

Free to Download MoboReader
(← Keyboard shortcut) Previous Contents (Keyboard shortcut →)
 Novels To Read Online Free

Scan the QR code to download MoboReader app.

Back to Top

shares